Isolation des murs

Mise en place d’un doublage isolant (complexe ou sur ossature) sur mur(s) en façade ou en pignon.

La résistance thermique R de l’isolation installée est supérieure ou égale à 3,7 m².K/W.

Mise en place réalisée par un professionnel.

Le professionnel ayant réalisé l’opération doit être titulaire d’une qualification portant la mention RGE valide à la date d’engagement des travaux et dans le domaine suivant :

  • Pour tout devis signé jusqu’au 31 décembre 2020 inclus, si le bénéficiaire est une personne physique : « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les murs en façade ou en pignon et les planchers bas »
  • Pour tout devis signé à partir du 1er janvier 2021 inclus :
    Pour une isolation des murs par l’extérieur : « Pose ou installation de matériaux d’isolation thermique des murs par l’extérieur » ;
    Pour une isolation des murs par l’intérieur : « Pose ou installation de matériaux d’isolation thermique, par l’intérieur, des murs, des rampants de toiture et des plafonds de combles ».

La facture doit comporter les informations suivantes :

  • La fourniture et la mise en place :
    • d’une isolation extérieur sur un mur en façade ou en pignon réalisée entre un espace chauffé et un espace non chauffé
      ou
    • d’une isolation intérieur réalisée entre un espace chauffé et un espace non chauffé
  • La marque et la référence de l’isolant
  • La surface d’isolant installé,
  • La résistance thermique de l’isolant installée (R=… m².K/W)
  • Le type d’isolation réalisé : isolation par l’intérieur (ITI) ou par l’extérieur (ITE)
  • Le descriptif complet des travaux, comprenant :
    • Pour une isolation thermique par l’intérieur (ITI) :
      • Le système de fixation de l’isolant : fixation par collage, fixation mécanique (Rails), ossature bois …
      • Les éléments de finition attendus : plaque de plâtre, contre cloison maçonnée, …
      • La prise en compte des points singuliers : prises électriques à déplacer, dépose et repose des radiateurs, ajustement au niveau des menuiseries existantes, …
      • La mise en place d’un pare vapeur si nécessaire.
    • Pour une isolation thermique par l’extérieur (ITE) :
      • La technique de pose retenue : pose sous enduit, pose en bardage ventilé, …
      • Le mode de fixation de l’isolant : par collage, par calage sur ossature bois, par chevillage, …
      • La mise en place d’un rail de départ
      • La finition attendue : finition par enduit, finition en bardage, … L’enduit final (crépit ou équivalent) et/ou parement de protection doit être réalisé pour que l’opération soit éligible à la Prime.
      • La prise en compte des points singuliers : déplacement des gouttières, mise en place de goulottes de protection autour de câbles, traitement des menuiseries, …

Le montant de la Prime CEE est calculé en fonction de la surface d’isolant posé.